Rejoindre la RATP, c'est d'abord l'assurance d'avoir autant de jours de congés que vous souhaitez. Oubliez les termes barbares du secteur privé comme « RTT », « congé maladie » et autre ; ici vous n'avez qu'un terme un retenir : « grève ». La grève, c'est la nouvelle génération de congés payés.

Exemple : les beaux jours arrivent et vous avez envie de partir en week-end en plein milieu de la semaine ? Pas de problème ! Oubliez la longue et fastidieuse phase de « demande de congés » soumise à l'approbation de votre patron : ici un simple préavis suffit et à vous les 3 jours au soleil !

Autre exemple : vous avez fait la fête hier et vous vous sentez un peu fatigué aujourd'hui ? Vous voudriez bien vous reposer mais vous n'avez pas eu le temps de faire un préavis de grève ? Pas de problème, la RATP a tout prévu : utilisez une grève surprise ! En plus, tous vos collègues pourront venir vous rendre visite pour prendre de vos nouvelles. La RATP, c'est aussi la solidarité.

Et si vous ne souhaitez pas faire grève parceque vous avez déjà suffisamment bronzé ? Aucun soucis ! Prenez le volant d'un de nos maginifiques bus ou d'une rame de métro flambant neuve et découvrez les joie de la conduite un jour de grève. Regardez tous ces veaux pigeons usagers s'entasser sur les quais et aux arrets de bus. Admirer le pugilat aux portes entre les gens qui montent et ceux qui descendent ! Si vous avez la chance de conduire la seule rame sur une ligne pratiquement interrompue, vous aurez ainsi peut-être le privilège d'assister à des scènes dignes des plus grandes batailles du Seigneur des Anneaux ! Et pour pimenter un peu la chose, n'hésitez pas à refermer les portes alors que tout le monde n'est pas encore descendu... Sensations garanties !

Quelques photos prises lors de la grève surprise du jeudi 8 juin 2006 :

Ces conditions de travail idylliques s'accompagnent bien évidemment d'un salaire de ministre et de privilèges impressionnants. Vous aurez également la garantie absolue qu'aucun de vos acquis ne sera jamais remis en cause, et que vous obtiendrez tout ce que vous demandez (augmentation, avantages supplémentaires, etc.). Qui peut rever mieux ?

Allors n'hésitez plus, rejoignez la RATP !

Note 1 : Dans le cas tout à fait improbable où votre candidature ne serait pas retenue, vous pouvez postuler à la SNCF, ou à un poste de contrôleur aérien.

Note 2 : Exemple de lettre de motivation

Note 3 : Certains sites tentent de salir l'image de notre merveilleuse enterprise en prétendant que la grève dérange les usagers. N'y faites pas attention, ce ne sont que des menteurs aigris d'avoir été recalé à l'entrée. Et puis de toutes façon, si la RATP se souciait des usagers, ça se saurait non ?